Votre actualité au quotidien

La F1 devrait abandonner l’idée des grilles inversées en 2020

Formule 1
19/10/2019 – La Formule 1 est en passe d’abandonner l’idée de tester différents formats de week-ends en 2020.
Continuer la lecture

Marie-Amélie Le Fur, championne d’athlétisme handisport

Amélie Le Fur
19/10/2019 – A 31 ans, Marie-Amélie Le Fur est une femme accomplie. Triple médaillée d’or paralympique en athlétisme
Continuer la lecture

Édouard Philippe renforce les contrôles dans les services de renseignement

Édouard PhilippeLe premier ministre Édouard Philippe a demandé à l’inspection des services de renseignement (ISR) de passer au crible d’éventuels signes de radicalisation dans les services de renseignement associés à la lutte antiterroriste.

Dans un grand entretien au JDD, le premier ministre Édouard Philippe a annoncé dimanche 6 octobre sa riposte, trois jours après l’attaque sanglante commise jeudi 3 octobre par Mickaël H. un employé radicalisé de la direction du renseignement de la préfecture de police, et qui a causé la mort de quatre policiers.

«Pour tous les services de renseignement, la détection des menaces internes est une priorité absolue.» À cette fin, le chef du gouvernement a saisi l’inspection des services de renseignement et lui a confié deux missions.

Créée par décret en juillet 2014, l’ISR est chargée de missions de contrôle, d’audit, d’étude, de conseil et d’évaluation à l’égard des services spécialisés de renseignement, ainsi que de l’académie du renseignement.

La création de l’ISR répondait à l’époque à la volonté de «consolider le contrôle et l’évaluation sur la politique du renseignement et les services qui en ont la charge», de concert avec une amélioration du contrôle parlementaire.

L’objectif: s’assurer que tous les signalements de cas de radicalisation effectués par le passé ont bien été traités, et effectuer de nouveau contrôles «si nécessaire». «Le tamis va être très fin», prévient le premier ministre.

Lire aussi : Hécatombe dans les banques européennes




Heure en France :


EDITO

Mouvement social SNCF

Toute ces personnes se plaignes car bien sur que ce sont les voyageurs qui "dégustes" mais si cela n'était pas le cas ont voie comment cela se passe avec la grêve des pompiers, des urgentistes car ils ne gênent personnes mais n'obtienne rien pour notre société. Les agents SNCF font ce mouvement pour des raisons de sécurités pour les personnes transporter dans les trains ! Les responsables sont nos politiques.
Consulter les archives édito


Réforme des retraites : le gouvernement prêt à utiliser « la clause de grand-père » ?

Retraite

17/10/2019 – Le gouvernement est prêt à reculer sur la réforme des retraites. C’est ce qu’indique un document fourni aux syndicats qui évoque deux pistes : renvoyer à plus tard la réforme ou la mettre en place pour les jeunes seulement.
Continuer la lecture


«On ne se taira plus» : en Corse, ils se lèvent contre la mafia

Mafia Corse

30/09/2019 – Après un nouvel assassinat sur l’île, plusieurs initiatives ont été lancées pour sensibiliser la société civile face à l’emprise de la mafia. Et à ne plus garder le silence. Il serait bien temps.
Continuer la lecture

Tarifs du gaz, épargne, retraite… Tout ce qui change dès ce mardi 1er octobre

Tarifs du gaz

01/10/2019 – Des tarifs réglementés du gaz aux nouveaux produits d’épargne-retraite en passant par l’allocation pour les adultes handicapés, voici tout ce qu’il faut sur les changements au 1er octobre ayant un impact sur le porte-monnaie des Français.
Continuer la lecture


« Cette décision reconnaît des années de militantisme » : décrocher un portrait de Macron jugé « légitime »

Militantisme

16/09/2019 – Le droit de décrocher le portrait du président de la République, afin d’avoir son oreille. Tel est en substance le sens qu’a voulu donner le juge Marc-Emmanuel Gounot, dans la surprenante décision rendue lundi 16 septembre, au tribunal de Lyon.
Continuer la lecture