EDF accélère sur la relance du parc nucléaire

EDF accélère sur la relance du parc nucléaireAprès plusieurs semaines à accumuler les retards dans le redémarrage des réacteurs nucléaires, EDF ne compte plus que 20 infrastructures à l’arrêt contre 26 réacteurs à l’arrêt il y a encore deux semaines.

Le mois d’octobre avait été particulièrement préjudiciable dans le cadre du rigoureux programme de relance du parc nucléaire à l’approche de la période hivernale. En cause notamment, un mouvement de grève au sein de plusieurs centrales nucléaires d’EDF, mais aussi de nouveaux problèmes de corrosion sous contrainte. Après avoir généré d’importants retards, ces facteurs ont finalement amené l’énergéticien au pied du mur en ce mois de novembre qui s’annonçait comme décisif.

Le mois de décembre s’annonce particulièrement chargé avec pas moins de 10 infrastructures qui doivent être relancées, pour la plupart après des travaux de maintenance. De son côté, le gestionnaire du réseau de transport d’électricité anticipe d’ores et déjà que certains déborderont sur le mois de janvier.

À CONSULTER ÉGALEMENT >> Réacteurs nucléaires : EDF appelle des soudeurs américains à l’aide

La majorité des sites immobilisés pour des réparations liées au phénomène de CSC (corrosion sous contrainte) ne sera pas relancée avant les premières semaines de 2023. La bonne nouvelle ne se situe pas uniquement au sein des centrales nucléaires, mais également du côté des barrages.

Les barrages hydroélectrique ont des taux de remplissage qui avoisine les 60 % légèrement inférieur par rapport aux moyennes historiques.

Vous pouvez également aimer

Laisser votre commentaire

Menu Title
Follow by Email
RSS