Réacteurs nucléaires : EDF appelle des soudeurs américains à l’aide

Réacteurs nucléaires : EDF appelle des soudeurs américains à l'aide

Des ouvriers spécialisés dans les soudures de haute précision sont arrivés en France début octobre. Des soudeurs de la société américaine Westinghouse, recrutés en urgence par EDF pour réparer les corrosions sur plusieurs réacteurs nucléaires. Notamment sur les deux réacteurs de Civaux et Chooz où ces premières corrosions ont été repérées au début de l’année. Les soudeurs de Westinghouse vont travailler plusieurs mois sur le parc nucléaire.

Ces «réparateurs» américains remplaceront les soudeurs français de société comme Endel qui sont déjà occupés sur les réacteurs de Tricastin, Bugey, Cattenom et Chinon. Ces quatre réacteurs doivent redémarrer d’ici à un mois. Le choix des soudeurs de Westinghouse n’est pas anodin. Sa technologie équipe quasiment tous les réacteurs français d’EDF depuis quarante ans.

EDF manque de soudeurs depuis plusieurs années. Son PDG, Jean-Bernard Levy, avait estimé début septembre que leur formation ne pouvait pas être relancée sans perspective d’un nouveau parc nucléaire en France.

L’an passé, le groupe s’est associé avec Orano et Naval Group, constructeur des sous-marins nucléaires, pour mettre sur pied une école de formation aux métiers de soudeurs. Ils seront toutefois prêts pour la construction des premiers réacteurs EPR à Penly dont le début du chantier est prévu, au plus tôt, pour 2027.

Vous pouvez également aimer

Laisser votre commentaire

Menu Title
Follow by Email
RSS