Les annonces d’Olivier Véran sur les augmentation des sage-femme : « Nous sommes toutes écœurées »

« On se fout de nous ». Au lendemain des annonces du ministre de la Santé Olivier Véran. Ce jeudi 16 septembre, le ministre de la Santé Olivier Véran a annoncé une revalorisation de la rémunération des sages-femmes. Il a pourtant annoncé une revalorisation salariale pour la profession à compter de janvier 2022 : 100 euros de prime, puis 100 euros brut de plus sur le salaire.

Classées dans la catégorie « personnel non médical », les sages-femmes n’avaient alors eu droit qu’à une revalorisation de 183 euros net par mois.

Selon un rapport, le salaire moyen d’une sage-femme exerçant dans des établissements publics de santé s’élève à 2 757 euros net en 2017, contre 2 305 euros pour les infirmières.
En début de carrière, après cinq ans d’études dont une commune aux étudiants en médecine, une sage-femme perçoit 2 055 euros net. Forcément, où est l’attractivité du poste ? »

SUR LE MÊME SUJET >> Accouchement à domicile : une féministe dénonce la « chasse aux sorcières » contre « les sages-femmes »

« Une revalorisation salariale significative semble justifiée pour repositionner, plus harmonieusement et logiquement, les sages-femmes dans l’échelle des rémunérations de toutes les professions soignantes, médicales ou non au sein de l’hôpital », précise le rapport. Celui-ci émettait plusieurs hypothèses de revalorisation salariale, avec des montants oscillant entre 356 et 624 euros net.

Vous pouvez également aimer

Laisser votre commentaire