15 juillet 2024

Votre Actualité au Quotidien

politique, médias, religieux, sport …Allez à l'essentiel

Le Sénat a voté l’allégement de l’«exit tax», juste avant le discours de Macron

Le Sénat a voté l’allégement de l’«exit tax», juste avant le discours de MacronLe Sénat a voté l’allégement de l’«exit tax», juste avant le discours de Macron. La mesure, qui doit redonner de l’attractivité fiscale à la France selon le gouvernement, a provoqué la colère de plusieurs personnalités de gauche.

Et le timing du vote des sénateurs n’a pas aidé… Quelques dizaines de minutes avant les annonces d’Emmanuel Macron sur le pouvoir d’achat des plus modestes, lundi soir, les sénateurs ont voté l’allégement de l’exit tax, sur demande du gouvernement.

La secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Economie, Agnès Pannier-Runacher, leur a répondu que l’allégement visait à « redonner de l’attractivité fiscale à la France », la taxe n’ayant pas empêché les plus riches de s’exiler et son suivi coûtant cher à l’administration fiscale, rapporte Public Sénat.

Le patron des socialistes, Olivier Faure, a dénoncé sur Twitter « l’hypocrisie de Macron et son gouvernement ».« Vous pouvez maintenant vous exiler fiscalement à l’étranger sans payer d’amende », a-t-il tweeté, non sans avoir aussi évoqué le sujet sur France 2, où il était invité à réagir aux annonces du chef de l’Etat.

« Ceux qui fraudent et qui sont susceptibles de recevoir une amende, eh bien finalement il y a un vote qui fait que ces gens ne vont pas être sanctionnés », a-t-il notamment déclaré, alors que se trouvait sur le plateau Olivier Dussopt, secrétaire d’Etat à l’Action et aux Comptes publics.

A lire également : Gilets Jaunes : le gouvernement reporte la vignette poids lourds




N'hésitez pas à nous suivre et à nous aimer :

Laisser votre commentaire

Envoi par email
RSS