Votre actualité au quotidien

Bigorexie : quand la pratique du sport tourne à l’obsession

Bigorexie
18/10/2019 – Pratiquer une activité physique, c’est bon pour la santé. On dit même souvent que le sport est un excellent antidépresseur. Mais…
Continuer la lecture

Grand Prix du Japon Motegi MotoGP FP2

Grand prix moto
18/10/2019 – Les Yamaha ont réalisé un triplé ce matin, mais Marc Márquez n’était pas loin. Bien que déjà titré, l’octuple Champion du monde ne compte pas relâcher ses efforts et le prouve…
Continuer la lecture

Réduire les pouvoirs du Parlement? François de Rugy répond « pas question »

Réduire les pouvoirs du Parlement? François de Rugy répond Réduire les pouvoirs du Parlement? François de Rugy répond « pas question ». Alors que le projet de révision constitutionnelle alimente les mécontentements et menace de réduire les prérogatives du Parlement, François de Rugy hausse (poliment) le ton pour rappeler qu’il ne laissera pas le texte présenté par le gouvernement passer en l’état.

S’il se dit prêt à s’accommoder d’une dose de proportionnelle de 15% (il en proposait 25%), malgré la colère de François Bayrou, le président de l’Assemblée Nationale estime que la réduction du nombre de parlementaires (de 577 à 400 pour les députés) exige qu’en contrepartie les pouvoirs de contrôle du Parlement soient renforcés.

Le projet n’a pas repris les propositions des députés concernant la « planification indicative chaque trimestre des travaux du Parlement », la « possibilité que des services de l’État soient placés auprès du Parlement pour sa mission de contrôle » ou encore la « mise à disposition de la Cour des comptes » qui visaient à permettre aux parlementaires de mieux contrôler l’application de la loi.

« Le président du Sénat s’est engagé aussi.Je salue cette forme de courage qu’il a eue de ne pas rester dans une posture d’opposant »,a glissé François de Rugy, dessinant une alliance de circonstance entre les deux chambres pour ramener l’exécutif à la raison sur le respect des prérogatives du Parlement.

Sur le papier, il sera difficile, voire impossible pour Emmanuel Macron de passer en force sur ses projets de révision constitutionnelle. Pour ce type de réforme, pas de 49.3 ni d’ordonnances: l’exécutif est contraint de composer avec l’Assemblée et tout particulièrement le Sénat, où LREM n’a pas la majorité.

A lire également : Les propos du président Macron sont déshonorants pour les dirigeants Africains




Heure en France :


EDITO


Consulter les archives édito


Réforme des retraites : le gouvernement prêt à utiliser « la clause de grand-père » ?

Retraite

17/10/2019 – Le gouvernement est prêt à reculer sur la réforme des retraites. C’est ce qu’indique un document fourni aux syndicats qui évoque deux pistes : renvoyer à plus tard la réforme ou la mettre en place pour les jeunes seulement.
Continuer la lecture


«On ne se taira plus» : en Corse, ils se lèvent contre la mafia

Mafia Corse

30/09/2019 – Après un nouvel assassinat sur l’île, plusieurs initiatives ont été lancées pour sensibiliser la société civile face à l’emprise de la mafia. Et à ne plus garder le silence. Il serait bien temps.
Continuer la lecture

Tarifs du gaz, épargne, retraite… Tout ce qui change dès ce mardi 1er octobre

Tarifs du gaz

01/10/2019 – Des tarifs réglementés du gaz aux nouveaux produits d’épargne-retraite en passant par l’allocation pour les adultes handicapés, voici tout ce qu’il faut sur les changements au 1er octobre ayant un impact sur le porte-monnaie des Français.
Continuer la lecture


« Cette décision reconnaît des années de militantisme » : décrocher un portrait de Macron jugé « légitime »

Militantisme

16/09/2019 – Le droit de décrocher le portrait du président de la République, afin d’avoir son oreille. Tel est en substance le sens qu’a voulu donner le juge Marc-Emmanuel Gounot, dans la surprenante décision rendue lundi 16 septembre, au tribunal de Lyon.
Continuer la lecture