Sur le territoire, Gérald Darmanin veut revoir la répartition de la police et de la gendarmerie

Police Nationale

« Il y a une mauvaise répartition entre police et gendarmerie sur le plan national », juge-t-il. Le ministre de l’Intérieur souhaite une nouvelle répartition territoriale entre la police et la gendarmerie.

De manière simplifiée, la gendarmerie opère en zone rurale et la police dans les villes. Si bien que « dans l’agglomération de Toulouse, il y a quatre villes sous l’autorité de la police et tout le reste de la zone, très urbanisée, sous le contrôle de la gendarmerie », illustre-t-il.

Le ministre écarte toute fusion de la police et de la gendarmerie. Il plaide pour une coopération accrue entre la gendarmerie et la police dans « le maintien de l’ordre », « la police technique et scientifique (PTS) ou le Cyber  ». Concernant la police, le ministre annonce la création d’une « direction départementale unique dans chaque département» qui aura sous ses ordres « la sécurité publique, la police aux frontières et la police judiciaire ».

À LIRE ÉGALEMENT >> Gérald Darmanin annonce une série de mesures pour les policiers

Le ministre de l’Intérieur indique qu’il n’y aura pas de fusion des forces de l’ordre, mais plus de coopération.

Cette nouvelle organisation sera mise en place « dès le début de l’année prochaine dans trois départements métropolitains : le Pas-de-Calais, la Savoie et les Pyrénées-Orientales », explique Gérald Darmanin. « L’expérience durera un an avant que le système soit généralisé s’il est concluant », précise-t-il.

Il est aussi important d’une nouvelle répartition des médecins généralistes sur l’ensemble du territoire. Il y a trop de déserts médicaux.

Vous pouvez également aimer

Laisser votre commentaire

Menu Title
Follow by Email
RSS