Le volte-face de LREM : Macron sera présent au débat du Congrès

Le volte-face de LREM : Macron sera présent au débat du CongrèsLe volte-face de LREM : Macron sera présent au débat du Congrès. Conformément au vœu du Président, les députés ont voté, lundi soir, des amendements pour lui permettre de rester écouter les parlementaires lors de la réunion des deux Chambres. Après avoir rejeté cette proposition fin juin.

Une série d’amendements de députés UDI et non inscrits a été adoptée, avec une trentaine de voix LREM, pour permettre au président de la République de rester, après son discours devant le Congrès à Versailles, écouter les réactions des parlementaires et éventuellement leur répliquer (le professeur).

Macron a donc annoncé la semaine dernière qu’il avait demandée au gouvernement de porter un amendement au projet de loi constitutionnelle, débattu ces jours-ci à l’Assemblée nationale.

«Notre rapporteur est touché par la grâce», a ironisé le communiste Sébastien Jumel, tandis que Fabien di Filippo (LR) a raillé ses collègues «marcheurs» : «Le Président vous a sifflés et vous vous mettez tous au diapason.» «Impressionnante gymnastique pour transmettre cet amendement aux ordres de Jupiter», a salué Danièle Obono (La France insoumise).

La garde des Sceaux, Nicole Belloubet, a expliqué que d’autres députés ayant formulé la possibilité de «ce droit de réponse» au congrès, «cela rendait inutile un amendement du gouvernement rédigé dans les mêmes termes».

«Vous vous arrangez pour que l’amendement soit porté par d’autres», s’est agacé André Chassaigne, chef de file des députés communistes, qui propose que le Président reste au congrès écouter les autres, mais s’oppose à ce qu’il reprenne la parole ensuite.

À lire également : Le contrôle des frais de mandat des députés toujours opaque

Vous pouvez également aimer

Menu Title
Follow by Email
RSS