21 juin 2024

Votre Actualité au Quotidien

politique, médias, religieux, sport …Allez à l'essentiel

“L’information proposée aux Français doit être honnête, libre et plurielle”

« La situation est compliquée. » Le président du comité de pilotage des États généraux de l’information, Bruno Patino, a dressé un état des lieux de la presse et des médias en France, vendredi 3 mai, sur franceinfo, à l’occasion de la journée mondiale de la liberté de la presse.

« L’information sert au public pour exercer son rôle de citoyen», a-t-il rappelé, avant de mettre en évidence « quatre grands phénomènes» qui « fragilisent l’information» dans le pays.

L’information est d’abord confrontée à un phénomène de « marginalisation », notamment face à la concurrence des réseaux sociaux, qui ne laissent aux publications liées à l’actualité qu’une “portion congrue”. Une « polarisation » est également à l’œuvre, sous l’effet de « mécanismes qui accentuent toutes les divisions» et nuisent à un accès à de diverses sources.

À CONSULTER AUSSI >> Liberté de la presse : Pas moins de 533 journalistes sont emprisonnés dans le monde en 2022

La fragilisation de l’information est aussi accentuée par la « paupérisation » des médias et des journalistes, qui se retrouvent plus vulnérables, et par la “décrédibilisation” favorisée par « des mécanismes de désinformation».

Pour renforcer l’information en France, « on va remettre un certain nombre de propositions», a assuré Bruno Patino, alors que les États généraux doivent se conclure à la fin juin. « Notre enjeu n’est pas de dire que tel actionnaire est un bon actionnaire et tel autre en est un mauvais», a-t-il prévenu, dans un contexte de concentration croissante des médias entre les mains de milliardaires.

« L’enjeu est de faire en sorte que l’information proposée aux Français soit honnête, libre et plurielle», a défendu celui qui est par ailleurs président de la chaîne franco-allemande Arte. « La concentration ne doit pas aller à l’encontre du pluralisme», a-t-il soutenu.

N'hésitez pas à nous suivre et à nous aimer :

Laisser votre commentaire

Envoi par email
RSS