Des débats sous haute tension en vue à l’Assemblée nationale

Le projet de loi contre les séparatismes, présenté mercredi en Conseil des ministres, doit arriver début 2021 à l’Assemblée nationale où la majorité, déjà sous les tirs croisés des oppositions, doit aussi gérer ses divisions internes sur le sujet hautement sensible de la laïcité.

Loin de l’union nationale souhaitée après l’assassinat de l’enseignant Samuel Paty, les débats s’annoncent acharnés sur chaque mesure, à l’image de ceux récents sur le projet de loi sur la sécurité globale et sa disposition polémique pénalisant la diffusion malveillante de l’image des forces de l’ordre indique nos confrères de cnews.fr.

Le sujet va d’ailleurs s’inviter à la faveur de l’article 25 du projet de loi contre les séparatismes, qui doit créer un délit réprimant la haine en ligne et des sanctions spécifiques pour les pressions exercées sur des agents de l’État ou des élus. Mais pas de fusion des deux dispositions sécurité globale-séparatisme en vue.

«L’article 25 reste pour l’instant totalement isolé de l’article 24 de la proposition Sécurité globale. C’est l’article Samuel Paty», souligne un responsable de la majorité.

Inscrivez-vous à notre lettre d’information




Vous pouvez aussi aimer

Laisser votre commentaire