La religion musulman veut défier de nouveau l’école de la République

La religion musulman veut défier de nouveau l'école de la République

« Certains défis sont aujourd’hui lancés à l’école de la République », déclare ce samedi 1ᵉʳ octobre sur franceinfo, Iannis Roder, professeur d’histoire géographie en Seine-Saint-Denis, directeur de l’observatoire de l’éducation à la Fondation Jean-Jaurès et membre du Conseil des sages de la laïcité.

Il réagissait aux propos du ministre de l’Éducation nationale, Pap Ndiaye qui a indiqué, vendredi, « une hausse des signalements » d’atteinte à la laïcité à l’école depuis la rentrée, « en particulier les signalements de port de vêtements », comme les «abayas, qui semblent se multiplier».

« Pourquoi est-ce que des élèves portent aujourd’hui l’abaya ? », questionne-t-il avant de répondre : c’est par adhésion à une religion, à une croyance, voire à une idéologie religieuse. Est-ce qu’il y a de la provocation ? Je ne sais pas. C’est en tout cas le résultat de ce qu’il se passe dans certains territoires et dans certains quartiers.

Selon la secrétaire d’État en charge de la Citoyenneté, Sonia Backès, interrogée ce samedi sur franceinfo, les personnes qui portent ce vêtement à l’école « le font en provocation ». Il faut donc, selon lui, à faire de la pédagogie envers les élèves « parce que malheureusement beaucoup comprennent mal ce qu’est la laïcité et le vivent comme un interdit alors que la laïcité à l’école, c’est tout le contraire d’un interdit, c’est justement la possibilité de l’émancipation».

À VOIR ÉGALEMENT >> Une enseignante menacée pour avoir demandé à une élève de retirer son voile

Le professeur se dit convaincu d’une chose : tous les moyens de communication sont utilisés par ceux qui veulent défier l’école de la République et qui veulent remettre en cause la loi du 15 mars 2004.

Le personnel de l’éducation nationales ne sont pas assez stricts avec la laicité au sein de leur établissement, principalement en Seine-Saint-Denis. Il faut aussi que l’État soit plus strict également envers les parents qui laissent leur enfant agir comme cela. Pourquoi ne pas leur indiquer qu’une expulsion serait possible si de tel agissement devait se répéter ?

Vous pouvez également aimer

Laisser votre commentaire

Menu Title
Follow by Email
RSS