Des scientifiques Chypriotes affirment avoir découvert un « variant Deltacron »

Des scientifiques Chypriotes affirment avoir découvert un variant DeltacronUn nom effrayant est devenu pendant quelques heures le mot clé le plus utilisé sur le Twitter français dimanche 9 janvier : Deltacron. Le résultat de l’annonce d’un professeur de l’Université de Chypre, vendredi, affirmant avoir découvert un nouveau variant du virus responsable de la Covid-19.

Il le décrit comme «combinaison» de Delta et Omicron, d’où le surnom qu’il lui a attribué. Mais, des scientifiques ont mis en doute ses conclusions. Et lui-même n’est pas alarmiste sur le risque associé à ce possible variant.

Le variant a été identifié par son équipe chez 25 personnes et les séquences génétiques des différents échantillons ont été mises en ligne sur une base de données mondiale, GISAID.

Des scientifiques ont cependant exprimé des doutes sur l’existence de ce variant. Les séquences génétiques «ont l’air d’être assez clairement le résultat d’une contamination» entre plusieurs échantillons, c’est-à-dire d’une erreur de manipulation, a réagi samedi le virologue Tom Peacock, de l’Imperial College de Londres, dans un tweet repris par d’autres scientifiques.

À LIRE ÉGALEMENT >> Le variant Omicron et le VIH seraient probablement liés ?

Dimanche, Leondios Kostrikis lui a répondu dans un mail à Bloomberg. Les échantillons n’ont pas tous été séquencés simultanément, assure le scientifique chypriote, et certains ont été collecte à l’hôpital et d’autres en dehors. Il affirme également qu’une séquence similaire a été mise en ligne depuis Israël. Ce qui, selon lui, « réfute les déclarations sans preuves selon lesquelles Deltacron est le résultat d’une erreur technique ».

Le Chypriote précise, par ailleurs, qu’il ne pense pas que «Deltacron» soit apparu chez un patient infecté en même temps par Delta et Omicron chez qui les deux variants auraient fusionné. Les mutations qu’il dit observer sont, selon lui, le résultat de l’évolution naturelle d’un variant plus ancien, «et non le résultat d’un unique épisode de recombination».

Vous pouvez également aimer

Laisser votre commentaire

Menu Title