Le variant Omicron et le VIH seraient probablement liés ?

Le variant Omicron et le VIH seraient probablement liés ?Selon le médecin qui a détecté la présence du variant Omicron en Afrique du Sud, l’existence de ce dernier découlerait directement de la difficulté à soigner les patients atteints du VIH.

Près d’une semaine après la découverte du variant Omicron, nouveau variant de l’épidémie de Covid-19, les scientifiques poursuivent leurs recherches. Désormais identifié dans près de 23 pays du monde, le variant Omicron, capable d’avoir 30 mutations, se transmet très rapidement. Tulio De Oliveira, premier scientifique sud-africain qui a identifié le variant Omicron, a trouvé une explication plausible quant à l’apparition de ce dernier.

Depuis plusieurs mois, Tulio de Oliveira avait averti que les personnes susceptibles de transmettre les mutations de la covid, en Afrique sub-saharienne, sont les 8 millions atteintes du VIH qui ne sont pas ou mal soignées.

Les mutations constatées, dont plusieurs peuvent diminuer l’efficacité des vaccins et augmenter la transmission de la Covid-19, sont apparues après six mois. Tulio De Oliveira s’inquiète aujourd’hui qu’un scénario similaire soit le départ du variant Omicron. Toutes les mutations qu’il avait étudiées précédemment avec son équipe, sur des patients atteints du VIH et de la covid, sont désormais familières avec celles du variant Omicron.

À LIRE ÉGALEMENT >> L’OMS dénonce un « cocktail toxique », la vaccination obligatoire sur la table !

Dans un article publié ce jeudi 2 décembre dans la revue Nature, De Oliveira et trois de ses confrères sud-africains ont affirmé que « l’Afrique est complètement laissée de côté », tandis que les vaccins contre la Covid-19, les traitements et les essais cliniques sont produits dans les pays les plus riches. « Si ces pays échouent à aider les pays africains dans le contrôle du VIH et de la Covid-19, alors la pandémie mondiale ne pourra pas être éteinte », ont-ils écrit.

Ils concluent : « La meilleure manière de protéger les citoyens est de faire en sorte que les gouvernements ne stigmatisent pas ceux qui sont infectés par le VIH, en fournissant rapidement des vaccins pour protéger les plus vulnérables. Seule notre solidarité mondiale – et non la discrimination, les blocages ni l’accumulation des ressources – stoppera la pandémie ».

Vous pouvez également aimer

Menu Title
Follow by Email
RSS