« Trou de la Sécu » son remboursement repoussé à 2033

Assurance MaladieLe gouvernement envisage d’ajouter plus de 130 milliards de dette au « trou de la Sécu », dont le remboursement serait repoussé de 2024 à 2033 en raison du coronavirus et de ses conséquences budgétaires, selon Les Echos à paraître mercredi.

Le quotidien affirme qu’un projet de loi prévoyant « une défaisance massive de dette sociale » doit être envoyé « très prochainement aux partenaires sociaux ».

Selon Les Echos, le gouvernement entend transférer le passif de l’Agence centrale des organismes de Sécurité sociale (Acoss) à la Caisse d’amortissement de la dette sociale (Cades), soit les 31 milliards accumulés fin 2019, auxquels s’ajouteraient « au moins 92 milliards pour 2020, 2021, 2022 » ainsi que les 10 milliards de dette des hôpitaux dont la reprise avait été annoncée en novembre.

Un second projet de loi devrait être présenté en même temps, d’après Les Echos, afin d’augmenter le financement de la dépendance : à partir de 2024, 2 milliards d’euros de CSG seraient réorientés depuis la Cades à cette fin.

Cette somme ne représentant qu’une partie des besoins, évalués à plus de 6 milliards à cette échéance, « une négociation sociale devrait être ouverte dès cette année pour trouver d’autres ressources », ajoute le quotidien.




Vous pourriez aussi aimer

Laisser votre commentaire

Sortir
Masquer