Croiser les élastiques de son masque pour l’ajuster une fausse bonne idée

Pour mieux ajuster le masque à son visage et éviter éventuellement que la buée vienne obstruer ses lunettes, certains croisent les élastiques. Aussi, certaines personnes, dans l’espoir de mieux l’ajuster ou de prévenir la montée de la vapeur vers leurs binocles, croisent les élastiques de leur masque.

Le compte Twitter DocArnica, très suivi, faisait ainsi valoir dans un tweet publié le 28 février que la méthode n’est pas efficace, bien au contraire.  » Croiser les élastiques empêche l’air d’être filtré, il passe par les côtés et le masque ne sert plus à rien », expliquait-il.

Il est conseiller: « Faites des noeuds au bout des élastiques plutôt ». Et de joindre en guise de conseil la vidéo TikTok d’Olivia Cui, dentiste canadienne, que l’on voit nouer chacun des élastiques avant d’enfiler son masque.

Le docteur Alain Ducardonnet, médecin généraliste et consultant santé de BFMTV, nous explique ce mardi: « Quand on fait un tour de la tête et qu’on croise les élastiques, on peut faire un triangle, une béance sur les côtés du masque, même si ça dépend des morphologies.

Le praticien livre ses recommandations, approuvant au passage l’astuce canadienne: « Soit on fait un noeud pour resserrer, soit on resserre les deux élastiques au niveau du crâne ».

Inscrivez-vous à notre lettre d’information




Vous pouvez aussi aimer

Laisser votre commentaire