La Corse est la championne de la corruption en France

La Corse est la championne de la corruption en FranceC’est une cartographie nationale de la corruption, dont la Corse sort largement en tête. Un document d’une quinzaine de pages, élaboré conjointement par l’Agence française anticorruption et le Service statistique ministériel de la sécurité intérieure, rattaché au ministère de l’Intérieur. Son objet : les atteintes à la probité enregistrée par les forces de police et de gendarmerie sur le territoire national.

Corruption, trafic d’influence, détournements de fonds publics, favoritisme… les chiffres ne reflètent pas directement l’état de la délinquance, mais sont établis sur le nombre d’infractions recensées – 801 durant l’année 2021 sur la France entière.

L’île se place ainsi tout en haut du classement avec six infractions pour 100 000 habitants. Loin, très loin devant la moyenne nationale établie à 1,1 infraction. Certaines atteintes à la probité sont plus souvent constatées que d’autres.

Les trois quarts d’entre elles concernent trois types d’infractions : la corruption , le détournement de fonds publics et la prise illégale d’intérêt . La corruption est beaucoup plus présente dans la sphère publique que dans le secteur privé.

À CONSULTER ÉGALEMENT >> Le système mafieux insulaire de Corse mis au jour dans un rapport confidentiel

Si la Corse se place sur la première marche du podium, les départements et régions d’outre-mer ne sont pas en reste : ils comptabilisent « de 2,1 à 4 infractions en moyenne par an pour 100 000 habitants ». Ces collectivités sont particulièrement concernées par les détournements de fonds publics, qui représentent 39 % des atteintes à la probité.

Vous pouvez également aimer

Laisser votre commentaire

Menu Title
Follow by Email
RSS