Les hôtesses d’accueil en ont marre de leur rôle de “potiche”

HotesseMépris, racisme, diktat de la minceur: lasses de se voir réduites à un rôle de “potiches”, les hôtesses d’accueil se rebellent contre le sexisme qui gangrène leur métier, multipliant cet été les prises de paroles sur les réseaux sociaux et pétitions.

“Tiens, on recrute des femmes de ménage, maintenant?” lorsque trois femmes noires sortent de l’ascenseur pour un entretien. “Non, elle, on ne peut pas l’embaucher, elle est gentille, mais faut qu’elle se mette au sport”…Ex-hôtesse dans l’événementiel elle-même, Natasha a l’habitude d’entendre ces remarques racistes ou sexistes depuis qu’elle est devenue recruteuse.

“Se mobiliser sur les réseaux sociaux nous permet de discuter, de se connaître”, explique Alice. Car “il suffit qu’on se plaigne pour que notre agence ne nous rappelle plus”, assure-t-elle, justifiant ainsi son anonymat.

Alice demande à rencontrer Muriel Pénicaud, la ministre du Travail, qu’elle appelle à lancer un “plan d’action” pour mettre fin au sexisme envers les hôtesses. Signer la pétition.

À LIRE AUSSI >> Le gouvernement évoque un allongement de la durée de travail

Le cabinet de Marlène Schiappa, secrétaire d’État à l’égalité femme-homme et également destinataire de la pétition, a fait savoir qu’elle ne souhaitait pas faire de commentaire.

“C’est comme si se faire draguer faisait partie de leur rôle”, relevait dans Libération, vendredi, la sociologue Gabrielle Schütz, auteure du livre “Jeunes, jolies et sous-traitées.

Le 26 juillet, en réaction à la pétition demandant la fin des hôtesses sur le Tour de France, Mme Schiappa reconnaissait “quelque chose d’un peu suranné” dans cette pratique et rappelait que plusieurs autres sports y avaient mis fin.

Taille 36 imposée, talons hauts, cheveux lisses et peau blanche: ces critères reviennent régulièrement dans les témoignages publiés sur le compte Twitter #PastaPotiche.

Vous pouvez également aimer

Laisser votre commentaire

Menu Title
Follow by Email
RSS