Le patron d’Alstom pour l’interdiction de l’avion sur les liaisons de moins de 4 heures en train

TGVLe patron d’Alstom, Henri Poupart-Lafarge, s’est dit favorable à l’interdiction de l’avion sur les liaisons pouvant être assurées en train en moins de quatre heures, lors d’une audition mercredi 22 juillet devant la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale.

Le modèle TGV participe énormément à la décarbonatation du transport », a déclaré le PDG du constructeur ferroviaire, en plaidant pour une relance du rail face à l’avion mais aussi à l’automobile.

On va entrer dans une période de deux ans pendant laquelle Alstom ne fournira pas de TGV entre 2021 et 2023 à la SNCF », a-t-il souligné, estimant que c’était « la première fois depuis la naissance du TGV » au début des années 1980.

Outre-Rhin, la compagnie ferroviaire allemande Deutsche Bahn « a annoncé il y a deux semaines la commande en urgence de 30 ICE [le TGV allemand] à Siemens pour être livré dans les deux prochaines années », a expliqué M.Henri Poupart-Lafarge.

La voiture émet 213 g de CO2 par kilomètre et par passager, l’avion 172 g et le train 6,3 g ».




Vous pouvez aussi aimer

Laisser votre commentaire