23 juin 2024

Votre Actualité au Quotidien

politique, médias, religieux, sport …Allez à l'essentiel

Trois nouvelles commandes de paquebots pour STX

Trois nouvelles commandes de paquebots pour STX Trois nouvelles commandes de paquebots pour STX. Voilà de quoi être tranquille un bon moment. Le chantier naval STX France de Saint-Nazaire, en Loire-Atlantique, a signé mercredi une lettre d’intention avec l’armateur américain Royal Caribbean Cruises Ltd (RCCL) pour la construction de trois nouveaux navires, treize jours après lui avoir livré le Harmony of the seas.

L’Harmony of the Seas a quitté son berceau de Saint-Nazaire le 15 mai dernier.


Le croisiériste américain est également prêt à commander deux nouvelles unités de la classe “Edge” pour sa marque Celebrity Cruises, livrables à l’automne 2021 et à l’automne 2022.

Ces trois paquebots supplémentaires portent à neuf le nombre de commandes enregistrées depuis le début de l’année par STX France, après celles annoncées en février et en avril par l’armateur italo-suisse MSC, autre client historique des ex-Chantiers de l’Atlantique, soit un volume de près de “75 millions d’heures de travail supplémentaires” pour le chantier naval et ses sous-traitants, selon Laurent Castaing.

Avec cinq autres navires déjà inscrits au carnet de commandes, celui-ci “est très plein jusqu’à 2023 et plein jusqu’à 2026”, a-t-il poursuivi, n’excluant pas de faire “sous-traiter quelques blocs ailleurs en Europe” pour faire face au plan de charge et au manque de place dans ses ateliers de Saint-Nazaire.

Le chantier naval, qui emploie 2600 salariés et fait travailler actuellement environ 5000 sous-traitants sur son site de Saint-Nazaire, a procédé à 500 embauches en trois ans, au rythme de 150 à 200 par an, a rappelé son directeur général, promettant de “continuer en 2016 et 2017 pratiquement sur le même rythme”.

Pour Christophe Morel, représentant de la CFDT, cette “bonne nouvelle” résulte de l’accord de compétitivité signé début 2014 par une partie des syndicats, au moment où le chantier naval “était dans une situation difficile”. Non signé par la CGT !




N'hésitez pas à nous suivre et à nous aimer :

Laisser votre commentaire

Envoi par email
RSS