Dans notre alimentation, une centaine d’OGM autorisés à la commercialisation

Dans notre alimentation, une centaine d’OGM autorisés à la commercialisationLa mise en culture de semences comportant des OGM est interdite en France, mais « une centaine d’OGM » au total sont bien autorisés dans la consommation, notamment pour « l’alimentation humaine et animale », a indiqué mardi la DGCCRF (Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes).

Les autorisations « qui concernent le maïs, le colza, le coton, le soja et la betterave sucrière, permettent l’importation de graines et leur commercialisation à des fins de transformation, mais pas pour la mise en culture » précise la DGCCRF dans un bilan de « la recherche d’OGM dans les semences des grandes cultures » mis en ligne mardi.

En France, « la mise en culture de semences contenant des OGM est interdite », même si leur commercialisation est « possible » sous « conditions strictes », rappelle le texte.

Dans la mesure où le secteur des semences se situe en amont de la chaîne alimentaire « et compte tenu des conséquences économiques importantes qui peuvent découler de contaminations fortuites par les OGM (arrachage, retraits-rappels, etc.) », la DGCCRF « poursuivra les contrôles réguliers dans ce secteur » indique le texte.

Vous pouvez également aimer

Menu Title
Follow by Email
RSS