Votre actualité au quotidien

Bigorexie : quand la pratique du sport tourne à l’obsession

Bigorexie
18/10/2019 – Pratiquer une activité physique, c’est bon pour la santé. On dit même souvent que le sport est un excellent antidépresseur. Mais…
Continuer la lecture

Grand Prix du Japon Motegi MotoGP FP2

Grand prix moto
18/10/2019 – Les Yamaha ont réalisé un triplé ce matin, mais Marc Márquez n’était pas loin. Bien que déjà titré, l’octuple Champion du monde ne compte pas relâcher ses efforts et le prouve…
Continuer la lecture

Hommage aux animaux de guerre : Paris accepte de leur ériger un monument

Hommage aux animaux de guerre : Paris accepte de leur ériger un monumentHommage aux animaux de guerre : Paris accepte de leur ériger un monument. Un siècle après l’armistice de 1918, la ville de Paris a accepté d’ériger une «stèle» pour rendre hommage aux animaux tombés pour la France lors de la Première Guerre mondiale.

À l’initiative de ce projet, l’association Paris Animaux Zoopolis, qui militait pour la création d’un monument commémoratif depuis plusieurs mois, s’est réjouie de cette décision mais s’est montrée prudente à l’annonce de cette «bonne nouvelle».

Partie du constat qu’il n’existait aucun monument national rendant hommage aux animaux engagés pendant la première mondiale, l’association avait écrit dès le 25 avril à la mairie de Paris et à la ministre des Armées Florence Parly pour leur demander de combler cette lacune.

Soutenu par une trentaine d’associations de protection animale, Paris Animaux Zoopolis avait renouvelé sa demande dans un courrier à la mi-mai. Mi-juin 2018, Paris Animaux Zoopolis reçoit un soutien de poids: l’association d’anciens combattants, Le Souvenir français, appuie le projet en écrivant directement à la maire de Paris Anne Hidalgo: «Cette initiative (…) concrétise la découverte par les historiens de cette tragédie animale oubliée», écrit son président Serge Barcellini.

Début juillet, alors que deux élus – le maire écologiste du IIe arrondissement Jacques Boutault et la conseillère de Paris France insoumise Danielle Simonnet – ont déposé au conseil de Paris des vœux en faveur d’un monument dédié aux animaux, «l’exécutif les rejette sous prétexte que c’est à l’État qu’incombe une telle tâche», se souvient Amandine Sanvisens, de Paris Animaux Zoopolis.

Le 26 septembre, ils sont désormais quatre à déposer des vœux en faveur d’un monument aux animaux de guerre. Cette fois-ci, «le vœu» de l’exécutif municipal est adopté à l’unanimité. Cette déclaration d’intention prévoit la mise en place d’un groupe de travail pour imaginer la forme que pourrait prendre cette «stèle», le libellé du texte qui l’accompagnerait et son emplacement dans la capitale.

A lire également : La France renonce à l’exposition universelle de 2025




Heure en France :


EDITO


Consulter les archives édito


Réforme des retraites : le gouvernement prêt à utiliser « la clause de grand-père » ?

Retraite

17/10/2019 – Le gouvernement est prêt à reculer sur la réforme des retraites. C’est ce qu’indique un document fourni aux syndicats qui évoque deux pistes : renvoyer à plus tard la réforme ou la mettre en place pour les jeunes seulement.
Continuer la lecture


«On ne se taira plus» : en Corse, ils se lèvent contre la mafia

Mafia Corse

30/09/2019 – Après un nouvel assassinat sur l’île, plusieurs initiatives ont été lancées pour sensibiliser la société civile face à l’emprise de la mafia. Et à ne plus garder le silence. Il serait bien temps.
Continuer la lecture

Tarifs du gaz, épargne, retraite… Tout ce qui change dès ce mardi 1er octobre

Tarifs du gaz

01/10/2019 – Des tarifs réglementés du gaz aux nouveaux produits d’épargne-retraite en passant par l’allocation pour les adultes handicapés, voici tout ce qu’il faut sur les changements au 1er octobre ayant un impact sur le porte-monnaie des Français.
Continuer la lecture


« Cette décision reconnaît des années de militantisme » : décrocher un portrait de Macron jugé « légitime »

Militantisme

16/09/2019 – Le droit de décrocher le portrait du président de la République, afin d’avoir son oreille. Tel est en substance le sens qu’a voulu donner le juge Marc-Emmanuel Gounot, dans la surprenante décision rendue lundi 16 septembre, au tribunal de Lyon.
Continuer la lecture