Deux régions de notre planète sont désormais trop chaudes et inhabitables

Deux régions de notre planète sont désormais trop chaudes et inhabitablesUne vie sous plus de 35 degrés au thermomètre, avec 90% d’humidité dans l’air : une vie où chaque geste compte, et où travailler comme faire du sport n’est plus possible. Deux régions du globe ont déjà atteint ce seuil, invivable pour les humains : Jakobabad au Pakistan et Ras Al Khaimah, dans le golfe Persique.

Que risque-t-on à vivre dans des conditions aussi extrêmes ? « La température de l’intérieur va commencer à grimper […] on peut commencer à avoir des troubles de la vision, des vertiges, des troubles neurologiques, ça peut terminer par du coma, des convulsions, et ça peut aboutir à des complications cardiaques ou rénales gravissimes », explique le Dr. Laurent Uzan, cardiologue du sport. Le cocktail chaleur et humidité peut être mortel pour l’organisme.

À LIRE AUSSI >> Le Conseil d’état donne un ultimatum inédit a Macron afin d’agir pour le climat

Les climatologues avaient prédit les canicules humides pour dans 30 ans. Mauvaise nouvelle, elles sont arrivées. Et les relevés météo des 40 dernières années sont inquiétants : si le Pakistan et le golfe Persique ont déjà franchi le pont de bascule, d’autres région du globe n’en sont pas loin, comme la Chine ou une grande partie de l’Inde.

Les plus menacées sont les régions tropicales et les zones côtières, où les fortes chaleurs se mêlent à l’évaporation de la mer. Seule solution pour enrayer la machine : contrôler nos émissions de gaz à effet de serre.

Vous pouvez également aimer

Laisser votre commentaire