Un rapport parlementaire critique « l’hypocrisie des discours de fermeté » sur le cannabis

Dans un rapport, les députés d’une mission parlementaire sur le cannabis, dont certains membres de la majorité présidentielle, constatent « l’échec » de la politique répressive de la France.

Légaliser le cannabis pour « reprendre le contrôle » face aux trafiquants et mieux protéger les mineurs : c’est ce que recommandent les députés d’une mission parlementaire dans un rapport publié mercredi 5 mai, aux antipodes de la lutte antidrogue défendue par le gouvernement.

Si l’usage de drogues est passible d’un an de prison et de 3 750 euros d’amende, l’immense majorité des consommateurs écope tout juste d’un rappel à la loi ou d’une amende.

Quant au trafic, la moyenne des peines prononcées pour la détention de 10 kilos de cannabis classe la France comme… le troisième pays européen le moins répressif.

Cette politique, avec son plan anti-stupéfiants et l’instauration depuis septembre d’une amende forfaitaire pour usage de drogues de 200 euros, semble toutefois aux yeux des députés « condamnée à échouer comme les précédentes ».

Le rapport déboulonne au passage le « mythe » d’une France parmi les plus répressives d’Europe.

Vous pouvez également aimer

Laisser votre commentaire