Pour des enseignants, le retour du masque à l’école est une mauvaise nouvelle

Pour des enseignants, le retour du masque à l'école est une mauvaise nouvelleAprès une, deux, ou trois semaines de répit suivant les endroits, les élèves des écoles élémentaires vont devoir reprendre l’habitude de travailler masqués dans 40 départements à cause d’une reprise de l’épidémie de Covid-19.

C’est un accessoire qu’il faut penser à glisser de nouveau dans les sacs à dos après les 15 jours de vacances de la Toussaint.

Les élèves qui osent reprendre la parole, des sourires qu’on découvre enfin, tout ça est donc fini pour les enseignants. Il faut de nouveau faire la police, ce qu’ils regrettent. «Le nombre de fois où l’on doit dire ‘remets ton masque’ ou ‘ça serait bien que tu changes de masque’, et le nombre d’enfants qui viennent nous voir parce qu’ils ont cassé les élastiques ou l’ont oublié… Tout ça, c’est du temps pris sur celui de l’apprentissage. C’est minime, mais c’est fatigant».

À CONSULTER ÉGALEMENT >> Le masque de nouveau obligatoire à l’école primaire dans 39 départements supplémentaires

Il faut que les parents fassent leur travail de parents en demandant et en regardant si leur enfant sont bien en possession de masques pour la journée. Ce n’est pas aux enseignants et encore moins à l’éducation nationale de faire cela. Parents prenez vos responsabilités.

Les départements où il faut remettre le masque sont ceux qui ont un taux d’incidence stabilisé au-dessus de 50 pour 100 000 habitants.

Désormais en France, il y a de nouveau plus de départements où le masque est obligatoire à l’école que l’inverse : 57 en métropole, et 4 en outre-mer.

Vous pouvez également aimer

Menu Title
Follow by Email
RSS