Le GNL, un enjeu de taille pour la France

Le GNL, un enjeu de taille pour la FranceUn géant des mers de 300 mètres de long vient d’arriver en Méditerranée, depuis les États-Unis, avec une cargaison cruciale pour la France, qui vit grâce à ces bateaux. Ces derniers contiennent du gaz en quantité colossale.

Dans leur cuve, la consommation de 300 000 habitants sur un an, soit la population de Nantes (Loire-Atlantique) ou Montpellier (Hérault). Depuis la guerre en Ukraine, le nombre de méthaniers transportant le fameux GNL, gaz naturel liquéfié, augmente.

Dans le terminal de Fos-sur-Mer (Bouches-du-Rhône), un bateau accoste tous les deux jours, dans ses entrailles, du gaz sous forme liquide pour qu’il prenne moins de place. « C’est juste le froid lié à un gaz naturel liquéfié, qui vient refroidir toute la partie canalisation », explique Mathieu Stortz, directeur des terminaux méthaniers de Fos-sur-Mer.

À CONSULTER AUSSI >> Chèque énergie pour le chauffage au bois

Le GNL représente désormais les trois quarts de notre consommation et remplace ainsi le gaz russe. Grâce à ce gaz venu par bateau, la France devrait donc pouvoir passer l’hiver au chaud, mais cela risque de ne pas suffire l’an prochain, explique franceinfo.fr.

Vous pouvez également aimer

Laisser votre commentaire

Menu Title
Follow by Email
RSS