21 juin 2024

Votre Actualité au Quotidien

politique, médias, religieux, sport …Allez à l'essentiel

La France va t-elle ratifier le traité international de protection de la haute mer

La France va t-elle ratifier le traité international de protection de la haute merPetit retour, le 4 mars 2023, au siège des Nations unies, à New York, Rena Lee, la présidente de la Conférence intergouvernementale sur la biodiversité marine, salue le traité, qui vient d’être adopté. Il établit un cadre juridique pour conserver la biodiversité en haute mer.

Ce traité prévoit de protéger la biodiversité de haute mer de la pollution et d’une exploitation commerciale sans foi ni loi. La haute mer, ce sont les eaux qui se situent à plus de 370 km des côtes, et qui ne dépendent plus des juridictions nationales.

À LIRE AUSSI >> Les croisières ont le vent en poupe, malgré les critiques sur leur impact environnemental

Ce cadre doit garantir un partage équitable des ressources génétiques marines, car la haute mer qui représente 60 % de la surface des océans, regorge d’une biodiversité encore méconnue.

Le secrétaire d’État à la mer, Hervé Berville, avait appelé au moment de l’adoption de ce traité à «un sprint» pour sa mise en application, avant juin 2025, date de la prochaine conférence de l’ONU sur les océans, qui se tiendra à Nice. L’Assemblée nationale examine, mercredi 29 mai, le projet de loi visant à ratifier un traité historique.

L’urgence est aussi mondiale, la COP15 sur la biodiversité a fixé l’objectif d’une protection de 30 % des mers et des océans d’ici à 2030. Aujourd’hui, pour la haute mer, nous n’en sommes qu’à 1 %.

N'hésitez pas à nous suivre et à nous aimer :

Laisser votre commentaire

Envoi par email
RSS