25 avril 2024

Votre Actualité au Quotidien

politique, médias, religieux, sport …Allez à l'essentiel

L’Otan étudie la possibilité d’abattre les missiles russes

L'Otan étudie la possibilité d'abattre les missiles russesUne solution radicale pour éviter les violations d’espace aérien. L’Otan envisage la possibilité d’abattre les missiles russes qui s’approcheraient trop des frontières de l’Alliance atlantique, a déclaré le vice-ministre polonais des Affaires étrangères Andrzej Szejna, mardi 26 mars.

« Divers concepts sont à l’analyse au sein de l’Otan» depuis qu’un missile de croisière russe tiré vers des villes de l’ouest de l’Ukraine a pénétré l’espace aérien polonais pendant 39 secondes dimanche 24 mars, a déclaré Andrzej Szejna. « Y compris le fait d’abattre ces missiles quand ils sont très proches des frontières de l’Otan », dont la Pologne est membre, a affirmé le vice-ministre à la radio locale RMF24.

« Mais cela ne pourrait se faire qu’avec l’accord de la partie ukrainienne et en analysant les conséquences internationales», a ajouté Andrzej Szejna. Le ministre de la Défense polonais, Wladyslaw Kosiniak-Kamysz, a précisé que la Pologne avait activé tous ses systèmes antiaériens et que le missile aurait été abattu s’il y avait eu la moindre indication qu’il se dirigeait vers une cible en territoire polonais.

À CONSULTER AUSSI >> La Finlande, devient officiellement le 31ᵉ membre de l’Otan

La Pologne avait déjà signalé fin décembre qu’un missile russe avait pénétré dans son espace aérien avant de le quitter quelques minutes après, en direction de l’Ukraine. Un an plus tôt, en décembre 2022, un autre missile de croisière russe KH-55, capable de transporter des têtes nucléaires, était tombé en Pologne, mais ses restes n’avaient été retrouvés qu’en avril 2023. En novembre 2022, deux personnes avaient été tuées lorsqu’un missile antiaérien ukrainien était tombé sur le village polonais de Przewodow, proche de la frontière ukrainienne, rapporte franceinfo.

N'hésitez pas à nous suivre et à nous aimer :
author avatar
Société de médias - PCI

Laisser votre commentaire

Envoi par email
RSS