Dans les gares franciliennes, des contrôles renforcés, contre l’immigration irrégulière

Qu’est-ce qui intéresse les policiers, de si bonne heure en Gare du Nord, se demandaient à tour de rôle des fonctionnaires en civil, le 12 mai, brassard police en évidence, à l’arrivée des trains de banlieue.

« La lutte contre l’immigration irrégulière est une priorité, les contrôles vont s’intensifier » a tenu à rappeler celui qui est missionné, depuis ce mois de mai, pour « maîtriser les flux migratoires en Ile-de-France ».

C’est la sous-direction de la préfecture de police, dédiée à la lutte contre l’immigration irrégulière (SDLII) — créée en 2017, elle regroupe 750 fonctionnaires —, qui est à la manœuvre.

À CONSULTER >> « Terrorisme et immigration » : Pécresse et Peltier y voient un lien

Le mercredi 12 mai, l’opération menée à la gare du Nord à Paris, s’est conclue à 8 h 30 par 23 arrestations, sur 145 personnes contrôlées. Neuf ont été remis en liberté, deux placées en rétention en vue de leur expulsion, les douze autres faisant l’objet d’une obligation de quitter le territoire français (OQTF).

La création de la nouvelle délégation vise à coordonner la lutte contre l’immigration irrégulière sur les huit départements d’Ile-de-France, aéroports de Roissy et d’Orly compris.

Vous pouvez également aimer

Laisser votre commentaire