Indo-Pacifique : Le rebond solide de la France

Indo-Pacifique : Le rebond solide de la FranceLa France est solidement arrimée à cette région stratégique l’Indo-Pacifique. C’est un bel uppercut à tous ceux qui pouvaient douter de l’influence de la France en Indo-Pacifique après le douloureux coup de poignard dans le dos donné par l’Australie. La vente des 42 Rafale à l’Indonésie «est une vente qui clairement crédibilise, s’il en était besoin, la stratégie Indo-Pacifique de la France», a d’ailleurs asséné le porte-parole du ministère des Armées, Hervé Grandjean.

L’Indonésie est d’ailleurs le deuxième pays de cette zone à acquérir le Rafale après l’Inde. Après la trahison de l’Australie vis-à-vis de la France au profit de l’alliance anglo-saxonne AUKUS (Australie, États-Unis et Royaume-unis) , c’est donc dans le quatrième pays le plus peuplé au monde , que Paris a su rebondir dans cette région, où la France est une nation riveraine aussi bien de l’océan Indien que de l’océan Pacifique.

Le contrat de 42 Rafale, qui doit encore être mis en vigueur et la probable commande de deux sous-marins Scorpène, lui permettent de sortir par le haut en Indo-Pacifique, où vivent également 1,65 million de Français environ. Cette nouvelle commande «renforce nos partenariats en Indo-Pacifique», a d’ailleurs twitté jeudi le président de la République Emmanuel Macron.

Au-delà de ces formidables outils capacitaires que sont le Rafale et le Scorpène, la France a par ailleurs, signé des protocoles d’accord pour la vente de deux satellites d’observation et de munitions destinées au système d’artillerie autotractés Caesar. «Nous sommes heureux que l’Indonésie ait choisi la France pour la modernisation de ses équipements de défense et les entreprises indonésiennes peuvent devenir des partenaires», a estimé Florence Parly à l’issue de la cérémonie de signatures. Avec cet accord stratégique très large en Indonésie, la cicatrice laissée par AUKUS devrait se refermer un peu plus vite.

À CONSULTER ÉGALEMENT >> L’Indonésie a exécuté huit condamnés à mort

«Indépendamment des vicissitudes qui existent potentiellement sur un contrat en particulier, nous déployons» notre stratégie Indo-Pacifique et «la ministre fait tous les efforts qu’un ministre peut faire, pour arriver à des succès, qui sont en conformité avec notre stratégie Indo-Pacifique et en matière d’exportation d’armements. » La France possède la seconde zone économique exclusive mondiale , les deux tiers approximativement de la ZEE française se trouvant dans le Pacifique, majoritairement autour de la Polynésie française. La France a signé un partenariat stratégique avec l’Indonésie en 2011. Indo-Pacifique : Le rebond solide de la France

Selon Hervé Grandjean, ce dialogue annuel permet d’aborder toutes les questions en même temps géostratégiques et capacitaires qui concernent les deux pays, de partager une analyse de la situation stratégique en Asie du Sud-Est, d’évoquer la montée en gamme capacitaire de l’armée indonésienne et de voir dans quelle mesure l’équipe France peut accompagner la vision et la stratégie de défense indonésienne. Et dix ans après la signature de ce partenariat, l’Indonésie signe un contrat majeur avec la France. «L’Indonésie ce n’est pas un pays que l’on découvre aujourd’hui. » Depuis 2011, l’année de la signature du partenariat stratégique entre la France et l’Indonésie, Jakarta est devenu un client habituel des industriels de l’armement français.

Ainsi, sur la période 2011/2020, l’Indonésie a acheté pour 1,67 milliard d’euros de systèmes d’arme à la France. Soit en moyenne 167 millions d’euros de commandes indonésiennes par an vers la France. En 2013, l’Indonésie a même fini au pied du podium des clients des industriels français avec un pic à 480 millions d’euros. Sur cette période, l’Indonésie a également commandé à Airbus 14 hélicoptères H225, 11 hélicoptères Panther et deux A400M .

Menu Title
Follow by Email
RSS