Restaurant clandestin à Paris : Des médecins et des journalistes pris la main dans le sac

Selon l’édition du 3 mars du Canard Enchaîné, une vingtaine de journalistes du groupe Altice (SFR, BFM et RMC) et plusieurs personnels de santé ont dîné dans un restaurant clandestin proche du siège de BFM TV dans la nuit du 24 février, avant de se faire contrôler par la police.

Collé au siège de BFMTV, dans le 15ᵉ arrondissement de Paris, le restaurant « Aux 3 Présidents » a réuni une sacrée tablée dans la soirée du mercredi 24 février.

Selon le Canard Enchaîné, la tablée était composée de journalistes, de “consultants santés” de la chaîne d’information, mais aussi “des cadors de l’Assistance publiques Hôpitaux de Paris et un gradé de la brigade des sapeurs-pompiers de Paris”.

Pompon sur la Garonne, les murs de l’établissement appartiendraient à Patrick Drahi, patron du groupe Altice, rapporte le magazine Capital, qui avance également que le restaurant n’aurait « jamais fermé » suite aux restrictions sanitaires, on peut en effet voir sur Tripadvisor plusieurs commentaires émis pendant la supposée fermeture.

À LIRE AUSSI >> Selon le bilan annuel de Reporters sans frontières, environ 400 journalistes sont détenus dans le monde

Le chef du restaurant a été placé en garde-à-vue pour « mise en danger de la vie d’autrui » en raison de l’épidémie de Covid-19, tandis que les convives ont été verbalisés.

Sur Twitter, le directeur de BFMTV Marc-Olivier Fogiel a démenti l’information, déclarant que “contrairement aux rumeurs de ces 24 dernières heures, je tiens à préciser qu’aucun journaliste ni consultant de BFMTV n’a été arrêté dans un restaurant clandestin à Paris fin février.”

Il pourrait s’agir de « techniciens de production d’Altice et des intermittents, des journalistes sportifs de RMC Sport et des ex de Mediapro, ainsi que des personnels médicaux, non pas consultants de BFMTV, mais venant de l’hôpital Pompidou”, situé juste à côté. Une vingtaine de personnes ont été verbalisées au total.

Inscrivez-vous à notre lettre d’information




Vous pouvez aussi aimer

Laisser votre commentaire