L’Italie bloque l’exportation de vaccins face à la pénurie

L’Italie a bloqué l’exportation vers l’Australie de doses du vaccin anti-Covid d’AstraZeneca produites sur le sol européen. L’Italie l’a justifié par « la pénurie persistante de vaccins et les retards d’approvisionnement de la part d’AstraZeneca » dans l’UE et en Italie, la « quantité importante » de doses concernées et le fait que l’Australie est considérée comme un pays « non vulnérable » par le mécanisme de l’UE.

AstraZeneca a été vivement critiqué par les gouvernements européens après avoir annoncé en janvier ne pouvoir livrer au premier trimestre qu’un tiers des 120 millions de doses qu’il avait initialement promises aux 27 États membres de l’UE, en raison de difficultés manufacturières dans une usine belge.

La livraison de doses d’AstraZeneca que le gouvernement italien a bloquée « n’était pas intégrée dans notre plan de distribution pour les prochaines semaines », a déclaré un porte-parole du ministère.

Ces 300 000 doses, venant en plus de doses du vaccin Pfizer, devraient permettre de tenir jusqu’à ce que le rythme de la production australienne d’AstraZeneca soit augmenté.

Bien que se défendant de viser spécifiquement AstraZeneca, la Commission européenne impose depuis fin janvier des garde-fous aux exportations de vaccins anti-Covid produits dans l’UE, afin de garder le contrôle des doses qui sont destinées aux Vingt-Sept.

Inscrivez-vous à notre lettre d’information




Vous pouvez aussi aimer

Laisser votre commentaire