Après les inondations dramatiques de l’été au Pakistan, l’aide internationale s’organise

Après les inondations dramatiques de l'été au Pakistan, l'aide internationale s'organiseLes projets «vont être lancés pour répondre au défi de la reconstruction résiliente et donc de l’adaptation climatique», a déclaré en visioconférence le président français, à l’ouverture d’une conférence internationale de l’ONU et du Pakistan visant à aider le pays à mobiliser la moitié des 16,3 milliards de dollars nécessaires pour se reconstruire.

«Nous devons démontrer que lorsqu’un pays est exposé à un choc de cet ampleur, la communauté internationale, et en particulier l’ensemble des institutions financières, sont capables de se mobiliser pour l’accompagner vers une reconstruction plus résiliente», a ajouté Emmanuel Macron.

Le président français a également souligné l’objectif «de tirer toutes les conséquences de ce qui vient de se passer et d’accompagner les autorités pakistanaises à procéder à toutes les réformes et dans cette reconstruction en étant cohérent dans le cadre de la finance internationale».

À LIRE AUSSI >> La crise a créé un «élan sans précédent », selon l’Agence internationale de l’énergie pour les énergies renouvelables

Le Pakistan est «victime du chaos climatique et d’un système financier mondial en faillite morale», et a besoin d’«investissements massifs» de la communauté internationale, a rappelé en début de conférence le chef de l’ONU, Antonio Guterres. La communauté internationale a jusqu’à la fin de l’année pour en définir les contours.

Emmanuel Macron annonce pour 360 millions d’euros de projets pour aider à la reconstruction.

Vous pouvez également aimer

Laisser votre commentaire

Menu Title
Follow by Email
RSS