Nouvelles sanctions contre la Biélorussie suite au détournement d’un avion

Nouvelles sanctions contre la Biélorussie suite au détournement d'un avionLes pays occidentaux ont imposé lundi 21 juin une série de nouvelles sanctions, notamment économiques, à la Biélorussie, répondant de manière coordonnée au détournement d’un avion commercial qui transportait un opposant biélorusse.

La date d’entrée en vigueur des sanctions a été laissée à la discrétion des dirigeants européens, auxquelles elles seront soumises jeudi lors d’un sommet à Bruxelles, a précisé le haut représentant de l’UE pour la politique étrangère, Josep Borrell, lors d’une réunion des ministres des Affaires étrangères européens à Luxembourg.

L’UE était parvenue vendredi à un accord technique sur des sanctions contre la Biélorussie, dont l’interdiction de nouveaux prêts à Minsk et des restrictions sur les achats de tabac, de pétrole et de potasse (minerai utilisé dans l’industrie des engrais).

A LIRES AUSSI >> La Russie va quitter le traité international “Ciel ouvert”

Les dirigeants européens seront invités jeudi à approuver ces sanctions économiques qui devraient affecter plus durement le régime biélorusse que les sanctions individuelles. Josep Borrell a assuré que ces sanctions contre Minsk « vont faire mal ».

La cheffe de file de l’opposition à Alexandre Loukachenko, Svetlana Tikhanovskaïa, s’est félicitée des sanctions « sans précédent » et « très puissantes » adoptées contre le régime.

Les sanctions annoncées lundi comprennent une interdiction de voyage et un gel d’avoirs à l’encontre de dizaines d’entités publiques et de responsables biélorusses. L’UE a notamment sanctionné les ministres des Transports et de la Défense, ainsi que l’homme d’affaires russe Mikhaïl Goutseriev, principal investisseur étranger en Biélorussie. Le Royaume-Uni a de son côté ciblé la société BNK, enregistrée à Londres, qui négocie les contrats d’exportation pour les hydrocarbures biélorusses.

Vous pouvez également aimer

Menu Title
Follow by Email
RSS