Les laboratoires pharmaceutiques appelés à constituer des stocks pour éviter les pénuries de médicaments

Les laboratoires pharmaceutiques appelés à constituer des stocks pour éviter les pénuries de médicaments

Les fabricants de médicaments français doivent désormais constituer un stock de sécurité minimal de deux mois pour tous les médicaments d’intérêt thérapeutique majeur, afin d’éviter les pénuries, a indiqué vendredi 3 septembre l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM).

Concrètement, les fabricants ont maintenant l’obligation de constituer un stock de sécurité minimal de deux mois pour tous les médicaments d’intérêt thérapeutique majeur (MITM) destinés aux patients français.

À CONSULTER ÉGALEMENT >> La pénurie de médicaments s’aggrave en France alerte L’UFC-Que Choisir

Pour certains médicaments ayant fait l’objet de ruptures ou de risques de ruptures de stock réguliers dans les deux dernières années, les stocks pourront être portés à quatre mois après décision de l’ANSM. En 2020, l’ANSM a enregistré 2 446 signalements de ruptures de stock et de risque de ruptures contre 1 504 signalements en 2019.

Cette mesure d’obligation, entérinée par un décret paru fin mars, est officiellement entrée en vigueur ce mercredi.

Vous pouvez également aimer

Laisser votre commentaire

Menu Title
Follow by Email
RSS