Claude Malhuret : « Nous sommes passés de Socrate à Francis Lalanne »

Lors des débats au Parlement, Claude Malhuret, sénateur de l’Allier, a raillé les anti-vaccins, ces « résistants numériques qui exigent le droit d’attraper le virus ». Dans un discours plein d’humour et qui est rapidement devenu viral, Claude Malhuret a raillé les anti-vaccins et les opposants à cette mesure, dénonçant ces « héros », « prêts à mourir le poing levé dans les discothèques au son de Stayin’ Alive ».

Après que durant des années, onze vaccins nous aient été injectés à l’insu de notre plein gré, au douzième, bingo, nos yeux se sont décillés grâce à ces combattants de la liberté qui ont eu le courage de nommer l’infamie du pass sanitaire », ironise le cofondateur du site Doctissimo.

« Comme Zorro, Facebook et Twitter sont arrivés », s’est-il moqué avant de se désoler en observant : « La meilleure preuve des progrès de l’humanité, c’est qu’en 2500, ans, nous sommes passés de Socrate sur l’agora à Francis Lalanne sur Facebook. »

À LIRE ÉGALEMENT >> L’Assemblée Nationale rétablit l’obligation du pass sanitaire dans les hôpitaux et Ehpad

Dans une deuxième partie de discours moins grinçante, le président du groupe au Sénat Les Indépendants – République et Territoires a donc rappelé qu’il voterait pour le pass sanitaire.

Évoquant la quatrième vague qui touche actuellement la France, Claude Malhuret a donc rappelé que le temps pressait et que les mesures s’imposaient. Depuis début juillet, le nombre de cas de contamination double quasiment d’une semaine à l’autre à cause du variant Delta, très contagieux. « Le corollaire de la liberté, c’est la responsabilité », a conclu le sénateur dans sa prise de parole.

Vous pouvez également aimer

Laisser votre commentaire