24 juillet 2024

Votre Actualité au Quotidien

politique, médias, religieux, sport …Allez à l'essentiel

Les autorités alarment sur les fausses alertes en mer

Les autorités alarment sur les fausses alertes en merÀ la suite d’un récent appel de détresse mal intentionné survenu en Vendée, et à l’occasion de la reprise des activités nautiques, la préfecture maritime de l’Atlantique a décidé de hausser le ton contre les « fausses alertes déclenchées en mer ». »

Le dernier épisode en date remonte au 9 avril, près de l’île de Noirmoutier (Vendée). » « Il ne s’était rien passé du tout »

Cette affaire a tout de même mobilisé deux bateaux, un hélicoptère, deux véhicules et une vingtaine de secouristes sur le terrain, « sans compter le personnel du Cross, celui de la préfecture maritime et une équipe médicale en préparation », soit une trentaine de personnes au total.

« La divulgation d’une fausse information faisant croire à un sinistre et de nature à provoquer l’intervention inutile des secours et punie de peine pouvant aller jusqu’à deux ans d’emprisonnement et de 30 000 euros d’amende », rappelle la préfecture maritime de l’Atlantique.

À CONSULTER ÉGALEMENT >> Les secours en mer bientôt financés par les éoliennes

Bien plus fréquentes que les canulars, des fausses alertes peuvent être dues à des observations erronées de témoins (tronc d’arbre flottant pris pour un corps…) ou à des embarcations mal amarrées dérivant en mer (planche à voile…).

N'hésitez pas à nous suivre et à nous aimer :

Laisser votre commentaire

Envoi par email
RSS