Les stations de ski françaises surfent sur le snowfarming

Les stations de ski françaises surfent sur le snowfarmingPour faire face au réchauffement climatique, certaines stations pratiquent désormais le recyclage de leur neige. Une technique qui leur permet d’ouvrir même lorsque les précipitations ne sont pas suffisantes.

Largement pratiqué dans les pays nordiques, le «snowfarming» ou en français « ferme des neige », gagne du terrain en France. Après le Grand-Bornand et les Saisies, ce recyclage de la neige d’une saison sur l’autre a été adopté par la station des Rousses dans le Jura.

Le principe est simple : la neige est amassée durant l’hiver à proximité des pistes puis recouverte de sciure ou des copeaux de bois, d’une hauteur en moyenne de 50 cm environ, jusqu’à l’entame de la saison prochaine. Protégée des chaleurs estivales, cette couche d’éléments naturels protège la neige de la fonte. Mais, il est impossible de conserver l’intégralité du volume de neige stocké durant l’hiver dernier, même si elle se conserve plutôt bien. D’un hiver à l’autre, les pertes ne dépassent pas les 20%. Une solution d’appoint intéressante quand les températures ne permettent pas encore la production de neige artificielle.

À CONSULTER AUSSI >> La France a été détrône par les États-Unis pour la destination du ski

Les employés du Centre National de Ski Nordique ont travaillé d’arrache-pied durant les derniers jours de l’hiver pour la coupe du monde de ski de fond, car cette événement fait étape dans le Haut-Jura du 14 au 16 janvier, afin de récolter la neige naturelle, encore présente sur le Stade des Truffes de Prémanon. Un gros tas de neige qui a retrouvé sa place au sommet du stade.

Vous pouvez également aimer

Laisser votre commentaire