Votre actualité au quotidien

Garcia avec Osaka et Halep, Mladenovic-Ferro au 1er tour

Roland Garros
24/05/2019 – ROLAND-GARROS – Caroline Garcia a hérité de la partie de tableau de Naomi Osaka (N.1), Simona Halep (N.3) et Serena Williams
Continuer la lecture

GP de Monaco : Gasly en confiance après les essais libres

Grand prix de Monaco
24/05/2019 – En progrès tout au long de la journée, le pilote français (Red Bull) a terminé quatrième de la deuxième séance d’essais libres
Continuer la lecture

40 loups pourront être abattus d’ici au 31 décembre 2018

40 loups pourront être abattus d'ici au 31 décembre 201840 loups pourront être abattus d’ici au 31 décembre 2018. Après un an et demi de concertation, le gouvernement a adopté, ce lundi, le nouveau «plan loup» 2018-2023. Le texte ne satisfait ni les éleveurs ni les écologistes.

Ce texte, qui vise à pacifier la cohabitation conflictuelle entre le prédateur et les éleveurs, prévoit notamment l’autorisation d’abattre 40 loups maximum d’ici au 31 décembre. Les prélèvements ne pourront se faire qu’entre septembre et décembre mais les éleveurs pourront néanmoins «toute l’année» se défendre «en cas d’attaques».

Les associations de défense des animaux jugent que ce texte «manque de courage politique». Ce texte, qui entend satisfaire les associations de défense des animaux et les éleveurs, n’a pas éradiqué les critiques.

Les éleveurs réclament un «droit légitime à défendre leur troupeau». Pour soutenir les éleveurs, le plan loup prévoit notamment des aides à la protection des troupeaux (bergers pour le gardiennage, chiens, parcs électriques) et le développement de mesures de protection et d’effarouchement «innovantes».

Mesure particulièrement contestée dès l’annonce du projet, les indemnisations des éleveurs seront désormais soumises à la mise en place préalable de mesures de protection.

A lire également : trois louveteaux abattus par l’Etat dans les Alpes-Maritime




Heure à Paris :



Hallucinant-Voici le compteur de la surpopulation mondial :
EDITO


22/05/2019 : Le travail au volontariat devient du travail obligatoire

Ces deux salariés de Cora en Bretagne semble être dans leur bon droit. Ce n'est pas parce-que 80% de personne dise une chose que c'est forcement vrai. La majorité n'a pas forcement raison. Du travail le dimanche au volontariat voila ce qui arrive lorsque les salariés se laissent berner. Celui-ci devient quasi obligatoire. Pour certains employeurs ont leur donnent la main ils vous prennent le bras car ce sont bien eux qui ont le pouvoir de décision.

Consulter les archives édito



Fichage de personnalités par Monsanto : d’autres pays que la France sont « probablement » concernés, estime le groupe Bayer

15/05/2019 – Le groupe allemand, qui a racheté Monsanto en 2018, explique que le contrat avec l’agence de communication Fleishman-Hillard, qui a établi les fichiers controversés, « s’étendait à toute l’Europe ».
Continuer la lecture

Une centaine de médecins dénoncent le «fichage» de gilets jaunes dans les hôpitaux

09/05/2019 – Malgré les justifications de l’Assistance publique – Hôpitaux de Paris (AP-HP) qui reconnaît des «erreurs» mais dément tout partage de ces informations aux autorités, les signataires d’une tribune publiée sur le site de L’Express dénoncent un «fichage de patients à des fins possibles d’exploitations politiques ou judiciaires».
Continuer la lecture


Au large de la Corse, des déchets plastiques ont formé une île de plusieurs dizaines de kilomètres

Pollution

24/05/2019 -Des milliers de tonnes de plastiques ont été repérés mardi en pleine mer Méditerranée, entre la Corse et l’île d’Elbe. Portés par les courants, les déchets ont formé une île de plastique longue de plusieurs dizaines de kilomètres.
Continuer la lecture