Plus 300 plaintes pour “menace de mort” ont été déposées par les élus

Plus 300 plaintes pour Plus de 300 plaintes pour “menace de mort” ont été déposées par des élus, selon le ministre de l’Intérieur depuis l’entrée en vigueur du pass sanitaire. “On a aujourd’hui plus de 300 dépôts de plaintes qui ont été faits par des élus nationaux ou qui ont été faits par des élus qui passent dans les médias parce qu’ils ont reçu des menaces de morts”, a rapporté Gérald Darmanin, mardi 11 janvier, sur RTL, au lendemain de l’agression du député LREM de Saint-Pierre-et-Miquelon, Stéphane Claireaux, par des manifestants opposés au pass sanitaire.

Interrogé par l’AFP, l’entourage du ministre de l’Intérieur a précisé que ce décompte avait été établi à partir de juillet 2020. Par ailleurs, toujours selon la Place Beauvau, 60 élus ont été menacés depuis le début de l’année 2022. Sur RTL, Gérald Darmanin a dit constater une “augmentation” des menaces et évoqué le contexte “particulier” du mouvement “antivax”, tout en précisant que certaines menaces avaient été formulées “au nom de l’islam radical” et qu’elles étaient “de tous les ordres” rapporte francetvinfo.

À CONSULTER >> Valérie Pécresse veut supprimer 200 000 postes de fonctionnaires

Selon les chiffres du ministère de l’Intérieur, 1 186 élus ont été pris pour cible dans les onze premiers mois de 2021, dont 162 parlementaires et 605 maires ou adjoints victimes d’agressions physiques, soit une hausse de 47 % en comparaison à 2020. Quelque 419 outrages ont aussi été recensés, soit une augmentation de 30 %.

Vous pouvez également aimer

Menu Title
Follow by Email
RSS