Utiliser de l’urine comme alternative aux engrais chimiques

Utiliser de l'urine comme alternative aux engrais chimiquesL’urine, riche en azote et en phosphore, peut être utilisée comme alternative aux engrais chimiques. «Si l’on veut arrêter de polluer massivement pour fabriquer des engrais, assure, mardi 17 mai, Mickael Roes, coprésident de cette société, on va être obligé de recycler les urines.

Il n’y a pas le choix !» Notre urine, riche en azote et en phosphore, peut-être une alternative aux engrais chimiques. « On fait pousser deux ou trois jours et après, c’est fini.» Mickael Roes obtient ainsi un engrais bio.

«Si l’on prend l’exemple du maïs, note Mickael Ross, le premier engrais utilisé, c’est le phosphate qui vient soit d’Ukraine, soit de Russie, soit du Maroc. Ce phosphate-là coûte aujourd’hui 1 000 euros la tonne.» Soit pour les agriculteurs une somme de 130 euros à l’hectare. «Quand on met notre produit dans le champ, on enlève 50 % de la dose de phosphate et notre produit coûte 20 euros, avec la même efficacité». «Au-delà de tous les aspects géopolitiques liés à la guerre en Ukraine, un pic du phosphate est attendu.

«C’est bien mieux au niveau environnemental que les engrais minéraux, affirme Mickael Roes. » .

Vous pouvez également aimer

Menu Title
Follow by Email
RSS