21 juin 2024

Votre Actualité au Quotidien

politique, médias, religieux, sport …Allez à l'essentiel

Un “Nutri-Score” pour le bien-être animal

Un Les poules qui ont pondu vos œufs sont-elles élevées dans de bonnes conditions ? Et, le bœuf qui a donné votre steak ? Ou la vache pour votre lait ? Dans un rapport publié jeudi 2 mai, l’Anses préconise de créer un score du bien-être animal et de l’afficher sur les produits. Un dispositif inspiré du Nutri-Score sur la qualité nutritionnelle des articles en rayon.

L’Anses définit le bien-être animal comme «l’état mental et physique positif lié à la satisfaction de ses besoins physiologiques et comportementaux, ainsi que ses attentes». Pour calculer ce score, l’Agence préconise de considérer l’ensemble de la vie de l’animal : élevage, transports, abattage… et même comportement ou activité. Par exemple, évaluer si les volailles peuvent gratter, les porcs fouiner ou les ruminants brouter.

À LIRE AUSSI >> La région Normandie ne subventionnera plus les spectacles avec des animaux sauvages

Au-delà d’une réponse à l’évolution des exigences des consommateurs, cette classification devrait donc également inciter les producteurs à améliorer les conditions de vie des animaux.

En revanche, l’Anses précise que le coût lié à cet étiquetage devra être pris en charge par les acteurs concernés, même si celui-ci n’est pour le moment pas chiffré. Laure Ducos y voit ainsi un risque. « On le sait, l’agro-industrie a un poids d’influence énorme au niveau européen, notamment des acteurs comme la FNSEA, donc tout ça va dépendre du rapport de force qui va se jouer». Laure Ducos, experte des enjeux politiques et environnementaux de l’alimentation.

Elle n’est par ailleurs pas très optimiste, au vu des dernières décisions prises par la Commission européenne, «l’Europe, est en train d’aller vers moins de mesures générales d’amélioration de l’agriculture», rappelle-t-elle.

N'hésitez pas à nous suivre et à nous aimer :

Laisser votre commentaire

Envoi par email
RSS