23 juin 2024

Votre Actualité au Quotidien

politique, médias, religieux, sport …Allez à l'essentiel

Et si on supprimait la très petite monnaie ?

L'Union EuropéenneLa Commission européenne sollicite l’avis des citoyens pour savoir s’il faut arrêter d’utiliser les pièces d’un et de deux centimes d’euros. Les conclusions, attendues fin 2021, pourraient donner lieu à « une proposition de loi introduisant des règles d’arrondi, éventuellement assorties de la suppression des pièces de 1 et de 2 centimes ».

« Elles représentent 48 % des pièces fabriquées chaque année contre 35 % lors de leur lancement en 2002, soit 61 milliards de pièces sur les 126 milliards de pièces frappées chaque année dans la zone euro, alors même que leur circulation chute », confie le porte-parole.

Produire une pièce d’un centime coûte 1,65 centime d’euros, contre 1,94 centime pour celle de deux centimes.

LIRE AUSSI >>
Les distributeurs et l’Etat sont responsables de la hausse des carburants

Dans le cas de la suppression de la petite monnaie et si l’arrondi n’est effectué que sur l’addition finale du consommateur, l’impact à la hausse ou à la baisse reste faible, avec un consommateur tantôt perdant, tantôt gagnant de la règle de l’arrondi à 5 centimes ». Mais s’il se fait directement sur les prix des produits, il en va autrement, car on peut facilement penser qu’ils seront plus souvent alignés à la hausse sur les 5 centimes… ».

En France, c’est à Pessac (Gironde), dans une usine industrielle ultra-sécurisée de 180 salariés, que sont frappées chaque année de 1,2 milliard à 1,5 milliard de pièces, parmi lesquelles « 300 à 350 millions de pièces de 1 et 2 centimes », précise Nicolas Dumont, porte-parole de La Monnaie de Paris, gestionnaire de l’usine.

« Cela concerne environ 25 salariés, c’est 15 % de notre effectif et cela aurait un impact très important pour nous qui devrait être compensé », insiste-t-il, précisant mettre en place « une stratégie de diversification » pour produire des « monnaies courantes étrangères » et développer « des monnaies de collection liée à l’augmentation des cours des métaux précieux », or et argent.

Inscrivez-vous à notre lettre d’information

Loading




N'hésitez pas à nous suivre et à nous aimer :

Laisser votre commentaire

Envoi par email
RSS