Les syndicats d’EDF, exigent une compensation de l’État

Les syndicats d'EDF, exigent une compensation de l’ÉtatEDF a prolongé l’arrêt de certains de ses réacteurs nucléaires, où des problèmes de corrosion ont été identifiés, et dans certains cas l’arrêt se prolongera jusqu’à la fin de l’année, a indiqué le groupe vendredi.

Les représentants syndicaux des salariés au conseil d’administration d’EDF se disent vendredi “scandalisés” par les annonces du gouvernement pour limiter la hausse des prix de l’électricité en France et réclament que l’État compense “intégralement” le coût de ces mesures pour le groupe. Une mesure susceptible d’avoir un impact de 7,7 à 8,4 milliards d’euros sur les résultats du groupe.

Dans un communiqué titré “Le Groupe EDF spolié par l’État sur l’autel des promesses électorales”, les six administrateurs salariés d’EDF, dont le conseil d’administration compte 18 membres, se disent “scandalisés que l’État organise le pillage de l’entreprise EDF sur l’autel de considérations politiciennes”.

SUR LE MÊME SUJET >> Le gouvernement demande à EDF de prendre des mesures pour assurer l’approvisionnement en électricité cet hiver

Actuellement, sur les 56 réacteurs du parc nucléaire français, cinq sont ainsi à l’arrêt à cause de problèmes de corrosion identifiés ou soupçonnés sur un circuit de sécurité, plus autant à l’arrêt pour d’autres raisons. Ces cinq réacteurs représentent à eux seuls environ 12 % de la capacité nucléaire française. Ces arrêts non prévus accroissent un peu plus la tension sur la sécurité d’approvisionnement électrique cet hiver en France, alors que la disponibilité du parc est déjà faible avec au total 10 réacteurs arrêtés.

La question se pose désormais de possibles arrêts supplémentaires en raison des problèmes de corrosion.

Vous pouvez également aimer

Menu Title
Follow by Email
RSS