Pour Saint-Nazaire, Airbus débloque 60 millions d’euros pour l’A321XLR

Groupe AirbusAirbus décide quand même, malgré la crise la plus sévère de son histoire, d’investir plus de 60 millions d’euros à Saint-Nazaire. Ce programme porte sur la construction d’une nouvelle ligne d’assemblage dédiée à la pointe avant de l’A321 XLR (pour Xtra Long Range).

Sur ses productions, Saint-Nazaire est surtout la seule usine juste en amont des usines de Toulouse, Hambourg, Mobile (États-Unis) et Tianjin (Chine) où a lieu l’assemblage final des A320.

À Toulouse , en revanche, la construction de la ligne pour assembler l’A321 XLR a été suspendue pendant la crise, le site français n’est pas seul à pouvoir accueillir cette activité.

LIRE AUSSI >> Chantiers navals de Saint-Nazaire : L’italien Fincantieri prend le contrôle

« À Saint-Nazaire, les lignes actuelles sont désormais obsolètes et l’on a du mal à mettre de la robotique en place », détaille le syndicaliste, qui défendait de longue date ce projet, garant de l’avenir du site.

Selon le représentant, ce nouvel équipement industriel répond à l’objectif de pousser les feux en matière de robotique pour produire à moindre coût, assurer les montées en cadence après la crise tout en améliorant les conditions de travail.

Vous pouvez également aimer

Menu Title
Follow by Email
RSS