Moderna est toujours en discussion pour la construction d’une usine en France

Moderna est toujours en discussion pour la construction d'une usine en FranceCe serait un retour aux sources pour le patron de la biotech, Marseillais d’origine ayant émigré aux États-Unis il y a des années, après un passage chez le géant français du diagnostic BioMérieux, à Lyon.

La France n’a, en effet, malgré son histoire scientifique, pas développé de vaccin contre la Covid-19 avant juin 2022, lorsque la biotech Valneva a obtenu le feu vert de l’Union européenne. Celui du géant français Sanofi, n’a lui, obtenu l’autorisation européenne que jeudi, près de deux ans après ceux de Moderna et du tandem Pfizer-BioNTech. Au-delà du cas particulier de la France, le PDG de Moderna juge essentiel de construire des usines dans plusieurs régions du monde.

Face à cela, Moderna s’est engagé à ne pas opposer ses brevets pendant la pandémie. La société a toutefois récemment lancé une procédure contre Pfizer-BioNTech pour violation de ses brevets. S’il concède que certains grands scientifiques, dans l’histoire de la médecine, ont refusé de déposer des brevets, «il s’agissait de chercheurs qui venaient du monde académique. Moderna a dû lever trois milliards de dollars de fonds pour créer la plateforme qui était prête lorsque le virus est arrivé», défend-il.

L’ingénieur de formation estime que l’inégalité vaccinale à d’autres origines que les brevets, la volonté des grandes puissances de garder les vaccins. «L’administration Biden nous a interdit d’exporter nos vaccins durant la première partie de 2021, y compris au Canada». Avec son usine au Kenya, Moderna dit vouloir proposer des vaccins au coût de revient, mais également des molécules adaptées aux énormes besoins du continent africain. Aujourd’hui, la biotech aux 4 000 employés à quasiment 50 programmes en développement, et dispose d’une trésorerie de 17 milliards de dollars.

À CONSULTER AUSSI >> Covid-19: les laboratoires Pfizer et Moderna augmente le prix de leur vaccin en Europe

La baisse prévue des ventes de vaccins contre la Covid n’empêche donc pas son patron de dormir, assure-t-il. Moderna réalise notamment un essai clinique avec l’Américain MSD face au cancer de la peau.

Une usine Moderna en France ? Le projet d’implantation est toujours en discussion, indique Stéphane Bancel, le dirigeant du laboratoire américain, lors d’un entretien à l’AFP.

Vous pouvez également aimer

Laisser votre commentaire

Menu Title
Follow by Email
RSS