La France va planter 50 millions d’arbres

Le plan de « repeuplement » des forêts françaises portera sur « 50 millions d’arbres » afin de lutter contre les effets du réchauffement climatique, indique mercredi 16 décembre le ministre de l’Agriculture, de l’Alimentation et des Forêts Julien Denormandie.

Trouver des essences d’arbres adaptées au climat changeant et suffisamment de graines et de plants disponibles va être un « énorme défi », notamment pour les pépinières, a déclaré le ministre sur la chaîne spécialisée « Cultivonsnous.tv ».

Tout en soulignant qu’il ne « faut pas juger » certaines critiques actuelles « et extraordinairement sincères » s’opposant à l’exploitation des forêts au nom de la défense de l’environnement, le ministre a estimé « qu’une forêt, ça se protège, tout comme le sol, et ça se cultive, tout comme le sol ».

A LIRE ÉGALEMENT >> Au Brésil, la destruction de la forêt amazonienne est cauchemardesque

« Le volet de repeuplement des forêts est je pense le plus grand depuis l’après-guerre », a ajouté le ministre. Il répond notamment aux dégâts causés par les scolytes, des coléoptères qui creusent des trous dans les arbres fragilisés par la sécheresse.

Dans son entretien d’une heure quarante avec le réalisateur de cinéma Édouard Bergeon, très engagé sur l’agriculture, l’alimentation et les défis de la transition, Julien Denormandie souligne le besoin de « souveraineté alimentaire » de la France, aussi bien via l’exportation et le plan protéines et légumineuses récemment annoncé que le soutien à la filière betteraves à sucre, ou encore le développement de circuits courts et de projets territoriaux pour des produits frais et locaux.

Inscrivez-vous à notre lettre d’information




Vous pouvez aussi aimer

Laisser votre commentaire