Le Parlement européen réclame un embargo sur le gaz et le pétrole de la Russie

Le Parlement européen réclame un embargo sur le gaz et le pétrole de la RussieDéjà sous le coup de lourdes sanctions occidentales, la Russie est dans le collimateur du Parlement européen. La résolution a été votée par 513 eurodéputés. Il a réclamé dans une résolution adoptée jeudi l’imposition d’un embargo «total et immédiat» sur les importations «de pétrole, de charbon, de combustible nucléaire et de gaz» russes.

« La position du Parlement est claire et envoie le plus fort des messages de soutien à ceux qui se trouvent sur la ligne de front», a commenté la présidente de l’institution, Roberta Metsola, après le vote de cette résolution non contraignante.

Le Parlement exige donc d’aller plus loin, mais un embargo éventuel sur le pétrole russe et le gaz russe fait l’objet d’âpres discussions entre les États membres, Berlin ayant exprimé publiquement ses réticences.

À VOIR AUSSI >> Enfin l’Europe veut mettre fin aux passeports et visas « dorés »

Avec cette résolution, les eurodéputés demandent également «d’intensifier les livraisons d’armes à l’Ukraine», ce que Dmytro Kouleba, le ministre ukrainien, des Affaires étrangères, a encore réclamé jeudi lors d’un déplacement au siège de l’Otan à Bruxelles. Le Parlement a aussi invité l’UE à couper l’accès des banques russes au système financier international Swift et à interdire le transport routier et maritime de marchandises vers la Russie.

C’est la première fois que les Européens frappent le secteur énergétique russe. Les représentants des Vingt-Sept ont décidé, jeudi 7 avril, un embargo sur le charbon russe et la fermeture des ports européens aux navires russes, dans le cadre d’une cinquième salve de sanctions contre Moscou, a annoncé la présidence française du Conseil de l’Union européenne.

Vous pouvez également aimer

Menu Title
Follow by Email
RSS