Le Portugal veut déployer un réseau de câbles sous-marins Européen

Cable sous-marinLe Portugal place la souveraineté numérique de l’Europe dans ses priorités et propose de déployer un réseau de câbles de sous-marins pour moderniser le réseau du vieux continent.

Le 1er janvier 2021, le Portugal prendra la présidence du Conseil de l’Union européenne. Si la sécurité est au cœur du projet, la stratégie de Lisbonne consiste également à accroître les échanges de données sous-marines à travers l’Europe ainsi que vers d’autres continents.

Selon un diplomate portugais qui a participé à la rédaction de ce projet : « ni la Commission européenne, ni nous, ni les autres États membres n’avons la moindre idée de la quantité de données qui transitent par ces câbles ».

Lisbonne appelle les législateurs européens à rédiger une « stratégie européenne sur les plateformes de passerelles de données ». Au cœur de cette stratégie, les parlementaires portugais estiment qu’il est indispensable de retrouver les éléments suivants : « la cartographie de la façon dont les données entrent et sortent d’Europe par les câbles sous-marins, la liste des systèmes de câbles qui doivent être remplacés dans la prochaine décennie, et la proposition d’une stratégie pour traiter les risques de sécurité et de dépendance ».

Les géants du web investissent quasiment tous dans cette « épine dorsale » de l’internet et l’Europe pourrait bien se réveiller trop tard

Actuellement, les données qui entrent et qui sortent de l’Europe proviennent la plupart du temps des États-Unis et traversent donc l’Atlantique. Lorsqu’elles arrivent sur le vieux continent, elles atterrissent d’abord au Royaume-Uni. Les flux de données européens ne seront certainement plus autorisés à passer par le Royaume-Uni, un pays qui ne fait plus partie de l’Union européenne.

Vous pouvez également aimer

Menu Title
Follow by Email
RSS