26 février 2024

Votre Actualité au Quotidien

politique, médias, religieux, sport …Allez à l'essentiel

L’Espagne et la France ont officiellement lancé le projet de pipeline d’hydrogène

L'Espagne et la France ont officiellement lancé le projet de pipeline d'hydrogèneL’ambitieux pipeline d’hydrogène entre Barcelone et Marseille, lancé officiellement vendredi 9 décembre, sera opérationnel en 2030 et coûtera environ 2,5 milliards d’euros, ont annoncé les dirigeants français, espagnol et portugais, à l’origine de ce projet salué par Bruxelles.

Son coût devrait «avoisiner les 2,5 milliards d’euros», a indiqué, pour sa part, M. Sánchez, qui a précisé que ce tuyau transporterait à l’horizon 2030 quelque deux millions de tonnes d’hydrogène par an, soit 10 % de la consommation européenne prévue à cette date.

Ce pipeline sous-marin doit permettre d’acheminer de l’hydrogène dit «vert» – car fabriqué à partir d’électricité renouvelable – depuis la péninsule ibérique, qui ambitionne de devenir un champion de cette énergie du futur, vers le nord de l’UE via la France.

Côté français, on n’a toutefois pas exclu qu’il transporte aussi de l’hydrogène produit à partir du nucléaire, informe capital.fr.

Présente lors de la réunion entre les trois dirigeants, la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a «salué chaleureusement» le lancement de ce projet, qui «va dans la bonne direction», car il va aider l’UE à «bâtir une vraie dorsale européenne de l’hydrogène».

À CONSULTER AUSSI >> L’Allemagne souhaite toujours la construction du gazoduc entre l’Espagne et la France

Pensé au départ pour transporter temporairement du gaz de la péninsule ibérique vers le reste de l’UE afin de réduire la dépendance au gaz russe, le H2Med ne servira finalement qu’à acheminer de l’hydrogène, a précisé Antonio Costa. S’il est approuvé par Bruxelles, les financements européens pourraient atteindre environ la moitié du coût, soit 1,2 milliard d’euros, a-t-on spécifié de source française, le reste étant essentiellement à la charge, selon des proportions et des mécanismes à définir, de futurs consommateurs de l’hydrogène transporté.

N'hésitez pas à nous suivre et à nous aimer :

Laisser votre commentaire

Envoi par email
RSS