Un mur de 40 km construit par la Grèce pour freiner le flux de migrants

Le long d’un nouveau mur métallique, construit sur plus de 5 mètres de haut et 40 km de long, des caméras et radars haute technologie sont accrochés sur les pylônes, balayant la zone « pour empêcher l’entrée illégale de migrants », rapporte l’officier de police.

« Pour obtenir une image précise en temps réel, toute la longueur de la frontière, du delta de l’Evros à la frontière gréco-bulgare, sera couverte par des capteurs et des caméras thermiques », ajoute le policier au centre régional de gestion des frontières et de l’immigration.

À CONSULTER >> Macron à une migrante : « Si vous n’êtes pas en danger, il faut retourner dans votre pays »

La police a même acquis deux canons sonores, positionnés au sud et au nord de l’Evros. « L’objectif est de pouvoir répondre aux menaces (…) au cas où nous serions face à une tentative d’incursion massive sur le territoire grec », explique M.

Au cours des trois dernières semaines, la police grecque a arrêté plus de 170 migrants clandestins ainsi que 40 trafiquants. La plupart de ces migrants n’avaient pas de chaussures, présentaient des bleus au visage et sur le corps, ainsi que des morsures de chiens.

Vous pouvez également aimer

Laisser votre commentaire